L'achat d'un bien immobilier en Roumanie, tel qu'un appartement ou une maison, une halle industrielle, un immeuble de bureaux, peut être effectué par des citoyens roumains, des citoyens des États membres de l'UE, ainsi que des citoyens étrangers. En ce qui concerne le droit de propriété des terres, en particulier des terres agricoles en Roumanie, la loi prévoit certaines dispositions particulières concernant leur achat, il est donc essentiel de connaître la législation régissant ces transactions. À cet égard, le cabinet d'avocats Pavel, Margarit and Associates recommande un avocat spécialisé dans l'immobilier et la construction qui peut effectuer toutes les opérations d'achat d'une propriété en Roumanie.

Qu'il s'agisse d'acheter une propriété en Roumanie, comme un appartement ou une maison, un hall industriel, un bureau d'immeuble, nous devons prêter une attention particulière aux détails juridiques - des documents attestant la propriété du vendeur aux extraits de livre foncier, aux certificats fiscaux, certificats énergétiques, expertise technique et, bien sûr, conclusion de contrats de vente-achat ou de procès-verbaux de réception.

De plus, un avocat spécialisé en droit immobilier peut faire un rapport de diligence raisonnable afin d'analyser la situation juridique de la propriété.

À partir de 2012, les citoyens de l'Union européenne et de l'Espace économique européen peuvent acheter des terres en Roumanie, tandis que les terres agricoles, les forêts et les terres forestières peuvent être acquises par les personnes mentionnées à partir du 1er janvier 2014.

Par conséquent, les citoyens de l'UE peuvent posséder des propriétés, des terrains, des appartements ou des maisons en Roumanie, tout comme les citoyens roumains. Les citoyens étrangers et les apatrides acquerront la propriété de la terre dans les conditions réglementées par les traités internationaux sur la base de la réciprocité.

En ce qui concerne les terres agricoles situées en dehors de l'agglomération, la loi prévoit des dispositions particulières concernant leur vente-achat.

Pavel, Margarit and Associates a assisté de nombreux clients dans des projets d'achat immobilier, mentionnant, par exemple, l'achat de maisons, d'appartements, de terrains, d'immeubles de bureaux, de halls industriels et d'autres types de propriétés.

 Cadre légal applicable à l'achat de terres agricoles situées hors agglomération

La loi 17/2014 établit des mesures concernant la réglementation des terres agricoles situées en dehors de la vente de la zone bâtie qui s'appliquent aux citoyens roumains, respectivement aux citoyens d'un État membre de l'UE ou de l'ASEE ou de la Confédération suisse.

Les citoyens étrangers peuvent acquérir le droit de propriété sur les terres agricoles situées hors de l'agglomération dans les conditions réglementées par les traités internationaux, sur la base de la réciprocité, dans les conditions de la présente loi.

En ce qui concerne les ressortissants étrangers qui ne relèvent pas des dispositions ci-dessus, ils pourront posséder la propriété exclusive sur les immeubles, en acquérant un droit superficiaire sur les terrains qui leur sont liés.

Il existe des possibilités pour eux de posséder des terres, par exemple en créant une société roumaine.

La loi mentionnée prévoit des dispositions spéciales concernant la vente de terres agricoles situées en dehors de la zone bâtie en Roumanie, le respect des conditions prévues par le Code civil roumain et des dispositions relatives au droit de préemption étant obligatoires.

A compter du 1er février 2021, les dispositions de la loi n. 175/2020, tous ceux qui veulent vendre ou acheter une propriété en Roumanie, comme des terres agricoles, ont un certain nombre d'obligations. Certains d'entre eux sont restés valables depuis la loi no. 17/2014, étant modifié notamment en ce qui concerne les aspects liés aux droits de préemption sur les terrains mis en vente, les règles s'appliquant exclusivement aux terrains en dehors des agglomérations.

La sanction du non-respect des dispositions de la loi no. 175/2020

La vente de biens en Roumanie, tels que des terres agricoles en Roumanie situées en dehors de la zone bâtie sans respecter le droit de préemption ou sans obtenir les approbations nécessaires pour conclure le contrat de vente en forme authentique par le notaire ou prononcer par le tribunal un tribunal la décision de remplacer le contrat de vente est interdite sanctionnée de nullité.

Par conséquent, il est essentiel de connaître la législation roumaine lorsque vous souhaitez acheter une propriété en Roumanie, comme des appartements, des maisons, des halls industriels, des immeubles de bureaux. Un avocat peut fournir les informations nécessaires, et peut également aider à une due-diligence immobilière qui comprend des informations sur les caractéristiques du bien, les propriétaires, les risques et les limitations légales et également à rédiger un contrat de vente-achat ou de vente-achat immobilier. promissoire, tout en assurant une assistance et une représentation dans le processus de négociation pour la conclusion des contrats.

Pavel, Mărgărit and Associates recommandent d'utiliser les services d'un avocat pour fournir des conseils et une assistance juridique pour l'achat d'une propriété en Roumanie.

********

Le cabinet d'avocats roumain Pavel, Margarit & Associates est l'un des meilleurs cabinets d'avocats de Roumanie, offrant des conseils juridiques de premier ordre. Les clients du cabinet d'avocats roumain sont des entreprises étrangères et locales de premier plan et des particuliers de grande valeur. En 2021, les réussites du cabinet d'avocats roumain ont été reconnues par les guides et publications internationales les plus prestigieuses. Le cabinet a été classé deuxième en Roumanie par la publication Legal 500. Le cabinet d'avocats roumain est également reconnu par IFLR 1000 Financial and Corporate Guide 2021. Le cabinet d'avocats roumain Pavel, Margarit & Associates est également le seul cabinet d'avocats en Roumanie recommandé par le Global Law Experts Director à Londres dans le domaine de pratique du règlement des différends.